Bienvenue sur Transports Marins Bretons

Le mot de l'équipe de TMB

Bienvenue sur Transports Marins Bretons !

 

Transports Marins Bretons a été crée en mars 2015 par Loïc P. et Antoine H., se présentant au départ sous la forme d'une page Facebook dédiée aux réseaux de transports maritimes desservant la Bretagne. Ainsi, TMB se centra alors sur les armements Brittany Ferries, Condor Ferries et Irish Ferries. Il était alors prévu de créer un site web, finalement publié à la fin 2015. À ce moment-là, l'équipe fut rejointe par Benjamin H, qui s'occupe notamment des photographies et de la chaîne YouTube.

La version anglaise de Transports Marins Bretons, publiées sous le nom de Brittany Seas Ships, fut publiée en septembre 2016.

 

Bonne visite sur Transports Marins Bretons !

Antoine, Rédacteur en chef

Benjamin et Loïc, co-rédacteurs

Dernières Informations

Croisière à bord d'une princesse danoise

Princess Seaways photographi alors que ce ferry venait d'être remis à l'eau après plusieurs semaines de cale sèche.
Princess Seaways photographié peu après de sa sortie de cale sèche à l'hiver 2018. Photo DFDS Seaways

À l’été 2016, notre équipe se rendit en Écosse en empruntant le Princess Seaways, un navire de 30 ans exploité par DFDS Seaways. Ce carnet de bord retrace notre expérience inoubliable en son bord, entre les Pays Bas et le Nord de l’Angleterre.

Lire la suite

Brittany Ferries renforce ses lignes vers l'Irlande

M/V Connemara, le navire de la classe-Vissentini qui sera affrété pour renforce les lignes de la mer d’Irlande de Brittany Ferries
M/V Connemara, le navire de la classe-Vissentini qui sera affrété pour renforce les lignes de la mer d’Irlande de Brittany Ferries. Photo Brittany Ferries

Brittany Ferries annonce que la compagnie va affréter un nouveau ferry, qui sera nommé Connemara, pour renforcer ses services dans la mer d’Irlande. Connemara exploitera une nouvelle rotation hebdomadaire entre Roscoff et Cork, permettant de proposer de nouvelles possibilités de voyages courts entre la France et l’Irlande. Par ailleurs, le nouveau navire exploitera un service bi-hebdomadaire entre Cork et Santander, afin de répondre à une demande croissante.

La première traversée de Connemara aura lieu à la fin-avril, les réservations devant ouvrir dans les prochains jours. Connemara sera exploité sur l’une des lignes parmi les plus populaire de la compagnie, qui attire chaque année plus de 80 000 passagers.

 

Le navire sera un sister-ship d’Etretat, et était précédemment connu sous le nom d'Asterion et exploité entre Venise et Patras. Connemara ferra 186 m de long et pourra accueillir 500 passagers en cabines (dont certaines pourront accueillir les animaux) et 2 225 mètres linéaires de fret. Affrété pour deux ans à Stena RoRo, le navire sera exploité sous la marque “Brittany Ferries Economie”, qui propose des services simples mais de qualité entre la France, la Grande Bretagne et l’Espagne.

 

Jean-Marc Roué, président du conseil de surveillance, avance que dans le “contexte incertain du Brexit (80% des clients de Brittany Ferries sont britanniques), il nous faut concilier développement et maîtrise du risque afin de protéger l’actionnariat et les salariés actuels de l’entreprise”. De fait, Connemara, qui sera le premier navire de la compagnie à ne pas porter un nom tiré de l’histoire ou de la géographie de l’Ouest de la France, ne sera pas exploité sous le pavillon français.

 

La ligne Roscoff - Cork a été lancée par Armorique (1) il y a 40 ans, le 17 mars 1978. Il s’agit de la première fois depuis le milieu des années 1990 qu’un service bi-hebdomadaire sera exploité sur cette ligne.

Avec la mise en service du W.B. Yeats d’Irish Ferries pour l’été, Brittany Ferries ferra face à une nouvelle concurrence entre Roscoff et l’Irlande, le Oscar Wilde devant être redéployé principalement sur le service Roscoff - Rosslare à cette échéance.

Irish Ferries réceptionnera un second navire neuf en 2020

Après avoir réceptionné le MV WB YEATS, Irish Ferries réceptionnera un second navire neuf en 2020
Après avoir réceptionné le MV WB YEATS, Irish Ferries réceptionnera un second navire neuf en 2020. Photo Irish Ferries

Irish Ferries vient juste d'annoncer avoir commandé aux chantiers Flensburger Shiffbau-Gesselschaft un second navire neuf pour livraison en 2020.

 

Le nouveau navire-croisière de 67 300 GT pourra accueillir 1 800 passagers et 5 610 mètres linéaires de fret, soit 330 semi remorques. Cela représente une augmentation de sa capacité de 50% par rapport au navire amiral actuel d'Irish Ferries, Ulysses, et en fait l'un des plus gros navires du monde.

Par ailleurs, ce nouveau navire disposera de 152 cabines, contre 96 pour l'actuel Ulysses.

 

Le nouveau navire, d'un coût de 165 millions d'euros, remplacera l'affrété Epsilon sur la ligne Holyhead - Dublin. Sa mise en service permettra au W.B. Yeats, qui sera livré dans le courant de l'année, de se concentrer exclusivement sur la populaire ligne Dublin - Cherbourg-en-Cotentin.

Condor Liberation restera à quai pendant deux mois

À la suite d’une plongée d’inspection de Condor Liberation, ici vu entrant dans le port de Saint-Malo, il a été décidé de le retirer du service jusqu’au moins la mi-Décembre.
À la suite d’une plongée d’inspection de Condor Liberation, il a été décidé de le retirer du service jusqu’au moins la mi-Décembre.

À la suite d’une plongée d'inspection de Condor Liberation qui a eu lieu le 23 octobre, d’importants dommages ont été repérés sur ses trois propulseurs, qui lui permettent de se propulser et de se diriger. Condor Ferries a annulé toutes ses traversées jusqu’au 6 novembre, après quoi le Condor Liberation se rendra en cale sèche pour maintenance jusqu’au 13 décembre.

Malgré que Commodore Goodwill occupe toujours la cale sèche principale du port de Falmouth, Condor Liberation y est arrivé dès le 26 octobre, et restera désarmé à Falmouth jusqu’à que la maintenance du Commodore Goodwill soit terminée, lui libérant la cale sèche. Toutefois, il n’a pas été confirmé si Condor Liberation sera remis en service après sa sortie de cale-sèche, et pourrait rester hors-service jusqu’en 2018.

Afin de prendre en charge les passagers affectés par ces annulations, les horaires du Condor Rapide ont été chamboulées jusqu’au 06 novembre. Durant cette période, il effectuera un service Saint-Malo - Poole via Jersey et Guernsey, partant à 08h00 (heure française) de Saint-Malo, et y retournant passé 23h00. De plus, de la place sera laissée à bord de Commodore Clipper afin de pouvoir transporter tous les passagers à la date la plus proche de celle initialement prévue. Cela signifie cependant que Commodore Clipper pourra transporter moins de fret jusqu’à la remise en service de Condor Liberation.

De plus, l’ensemble des excursions à la journée vers et depuis la France ont été annulées, afin de prendre en charge en priorité les clients impactés par l’annulation des traversées de Condor Liberation.

Ces dommages ne sont que les derniers d’une série qui pèse sur Condor Liberation depuis sa mise en service en mars 2015, où il a remplacé à la fois Condor Express et Condor Vitesse sur les lignes reliant la Grande Bretagne aux Îles Anglo-normandes.

Une croisière hors-du-commun à bord de Normandie

Normandie, qui vient de célébrer ses 25 ans de service sur la ligne Ouistreham - Portsmouth, est l'un des deux navires affectée à la populaire ligne de Brittany Ferries. Malgré ses trois traversées quotidiennes, effectuées avec la régularité d'une montre suisse, Normandie reste l'un des navires parmi les plus appréciés de la flotte.

Cherchant à faire quelque chose de relaxant durant un week-end du milieu du mois d’Août, nous décidâmes tardivement de réaliser une croisière avec Brittany Ferries. Cela devait également être l’occasion de naviguer à bord d’un navire à qui nous n’avions pas accordé l’attention qu’il mérite lors de notre première traversée à son bord, Normandie.

Reportage et photos par Antoine et Benjamin H.

Lire la suite